4 Façons De Faire Du Bénévolat En Australie Avec Des Animaux

Si vous avez regardé en boucle l’émission « Our Planet » sur Netflix, David Attenborough vous a probablement convaincu qu’il était temps de quitter votre canapé (au revoir Netflix) et de vous engager dans le sauvetage international des animaux. Alors pourquoi ne pas faire du bénévolat en Australie avec des animaux ! C’est le moyen idéal de combiner votre bienveillance envers les bandicoots avec votre besoin d’aventure. Et comme les critères d’admission sont peu élevés, tout le monde peut le faire. Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’un grand cœur et d’une affinité avec les animaux.

C’est vrai, tous les animaux d’Australie ne veulent pas vous tuer. Il y a tellement d’adorables créatures à écraser et à faire couiner sur le continent qui meurent d’envie de vous rencontrer. Littéralement (la vérité fait mal, on sait). Selon le WWF, environ 1 700 espèces végétales et animales sont menacées.

Comme l’Australie possède des écosystèmes et des environnements si uniques, beaucoup de ces créatures ne peuvent être trouvées nulle part ailleurs dans le monde. Les Australiens ont besoin que vous vous mettiez en action – faites du bénévolat en Australie avec des animaux pour faire une différence tangible dans le monde ! Il existe des tonnes d’opportunités de volontariat pour la faune sauvage à l’étranger, alors pourquoi ne pas faire un voyage aux antipodes ?

SydneyFacile vous fait découvrir 4 possibilités de volontariat dans le domaine de la faune sauvage en Australie

 

1) Conservation des tortues de la Grande Barrière en Australie avec Love Volunteers

 

Tourism Australia

Photo Credit: Tourism Australia

 

Saviez-vous que les récifs coralliens ne sont PAS des plantes ? Ce sont en fait des animaux, apparentés aux méduses et aux anémones (mais ils sont sessiles, c’est-à-dire qu’ils restent au même endroit ou sont collés au fond de l’océan). Si vous voulez faire du bénévolat en Australie avec des animaux, vous devriez envisager d’aider la Grande Barrière de Corail par la conservation des tortues de mer.

Le programme de conservation des tortues de mer de Love Volunteer est un excellent moyen de faire du bénévolat avec les animaux en Australie, car il est très impliqué. Vous serez dans l’eau pour soigner les tortues malades et blessées qui ont été ramenées de la Grande Barrière de Corail, nettoyer leurs bassins et les nourrir.

Si le film Nemo nous a appris quelque chose, c’est que les tortues de mer sont très calmes et très vertueuses. Faites une pause dans votre vie trépidante et devenez bénévole pour les animaux. L’Australie mettra votre esprit et votre cœur à l’aise avec ses belles plages, ses océans vierges et ses animaux étonnants. Il y a peut-être quelque chose dans l’eau… Demandez aux tortues et revenez nous voir.

En résumé : Votre travail avec les tortues se fera sur l’île de Fitzroy, à 45 minutes en ferry de Cairns, dans le Queensland. Des postes sont disponibles toute l’année, pour des durées allant de 1 à 12 semaines. Les bénévoles de l’amour fournissent l’hébergement, la nourriture, l’accueil à l’aéroport et l’orientation. Aucune expérience n’est requise, vous n’avez donc aucune excuse. Allez-y !

Animal : Tortues de mer

Objectif du projet : Conservation, réhabilitation

 

2) Aidez à sauver le diable de Tasmanie avec Fronteering

 

Tourism Australia

Photo Credit: Tourism Australia

 

Les diables de Tasmanie sont à la fois terrifiants et adorables. Ces marsupiaux hargneux ont une stature trapue, ce qui les empêche d’être carrément effrayants. Regarder un diable de Tasmanie essayer de jouer les durs, c’est un peu comme entendre un petit enfant jurer : on sait que c’est censé être sérieux, mais on ne peut s’empêcher de rire. Regardez-les. Fougueux, mais adorables.

Les opportunités de volontariat dans le domaine de la faune à l’étranger vous plongent dans le feu de l’action, et ce programme n’est pas différent. Si vous aimez le plein air et les créatures qui y vivent, ce programme est fait pour vous ! Oui, vous allez vous salir. Oui, vous allez travailler dur. Mais cela fait partie intégrante de l’expérience de faire la différence en tant que volontaire pour la conservation des animaux à l’étranger.

En résumé : Passez une à cinq semaines en tant que volontaire auprès de la faune australienne dans un centre de sauvetage du diable de Tasmanie. Vous nourrirez les diables, nettoierez les diables, ferez des recherches sur les diables, et vous pourrez même aider à éduquer les autres sur leur personnalité diabolique. Le programme comprend l’hébergement, le transport, l’accueil à l’aéroport et bien plus encore !

Les animaux : Bébés diables en peluche, aigles, kangourous, quolls.

Objectif du projet : Conservation, réhabilitation et recherche

 

3) Sanctuaire d’animaux sauvages avec GoEco

 

Si vous cherchez un moyen de passer du temps avec des animaux, le choix de faire du bénévolat auprès de la faune australienne est une évidence. GoEco vous mettra en contact avec des animaux à fourrure emblématiques de l’Australie, tels que les koalas, les kangourous, les émeus et bien d’autres encore.

Votre mission, si vous l’acceptez, sera de contribuer aux efforts de conservation. Vous aiderez à sauver, réhabiliter et relâcher les petits buggahz (lisez avec l’accent australien). Il sera difficile de les laisser retourner à l’état sauvage, car lorsque vous serez volontaire en Australie avec des animaux comme ceux-là, votre cœur se transformera probablement en un tas d’émotions fondues. Tout ira bien, vous pourrez toujours revenir.

En résumé : GoEco vous installera dans un logement de type dortoir, avec une cuisine entièrement approvisionnée. Le sanctuaire, situé à Calga, à environ une heure et demie de train de Sydney, s’étend sur 80 hectares de nature sauvage australienne. L’orientation comprend des activités pour devenir un meilleur Australien (culture, etc.). Sur place, vous nourrirez les animaux, entretiendrez le terrain et les sentiers, et vivrez au mieux votre vie pendant une à quatre semaines.

Les animaux : Des monstres à fourrure à câliner comme les kangourous, les koalas et autres !

Objectif du projet : Conservation, réhabilitation

 

4) Soins et réhabilitation de la faune australienne avec Oceans 2 Earth

 

Mettez vos kakis et essayez de prendre votre meilleur accent australien, car ce programme va faire ressortir le Steve Irwin qui est en vous. Le programme comprend tous vos animaux préférés et certains dont vous n’avez jamais entendu parler : koalas, kangourous, dingos, wallabies, wombats, bandicoots, échidnés… la liste est longue. Prêt à devenir un volontaire international pour le sauvetage des animaux ? Nous sommes sûrs que vous l’êtes !

En résumé : Oceans 2 Earth offre une expérience de volontariat très concrète. Vous élèverez des bébés chauves-souris, ramasserez des feuilles de gommier pour les koalas et ferez travailler des wombats. Des créneaux de 1 à 12 semaines sont disponibles toute l’année, c’est donc le moment idéal pour commencer à faire du bénévolat en Australie avec des animaux. Conditions requises ? Toute personne qui aime les animaux.

Animal : A poils, à fourrure, à écailles, marins et à plumes – ce programme a tout pour plaire.

Objectif du projet : Réhabilitation, conservation, suivi et éducation

 

Faire du volontariat en Australie avec des animaux ne vous décevra pas

 

Préparez-vous à être courtisé par les wallabies, enchanté par les échidnés et poursuivi par les opossums : faire du bénévolat en Australie avec des animaux va changer votre vie. En tant que volontaire international pour le sauvetage d’animaux, vous aurez l’occasion d’en apprendre davantage sur les espèces menacées, de sensibiliser les autres et de faire une réelle différence.

Il peut être accablant de voir tous les problèmes auxquels notre planète est confrontée, mais cela ne doit pas vous empêcher de faire un effort. Vous ne pouvez pas résoudre tous les problèmes de la Terre, alors commencez par quelque chose qui vous tient à cœur. Si vous aimez les animaux, le plein air et les voyages, faites du bénévolat en Australie ! Avec ses nombreux animaux, ce pays est l’endroit idéal pour allier passion et action.

Sinon, pour organiser votre prochain voyage en Australie et rencontrer ces animaux adorables face à face, contactez SydneyFacile !


Rejoins-nous sur Facebook, Instagram et jette un œil à notre chaîne YouTube pour avoir un aperçu de ta prochaine destination !

A la semaine prochaine pour un nouvel article de blog !

La simplicité, même au bout du monde.

La team SydneyFacile.

Les 7 animaux que vous ne verrez qu’en Australie !

On avait déjà fait un article il y a quelques semaines sur ces créatures incroyables qu’abritait la Nouvelle-Zélande. Eh bien pas de raison! Aujourd’hui nous avons décidé de parler des animaux d’Australie : mignons ou pas, il y en a pour tous les goûts… On vous laisse juger !

Commençons sans surprise par le Kangourou…

Pour la petite histoire, le Kangourou fait partie de la famille des macropodidés. Et saviez-vous qu’il existait plus de 63 espèces vivantes dans cette grande famille ? Oui messieurs, dames, le kangourou ferait donc partie de la famille des wallabys et quokkas. Mais si ces derniers sont cousins, le Kangourou gris, qui est le plus connu, a de vrais frères : le kangourou roux, le kangourou géant et le kangourou antilope. Leurs noms sont assez intuitifs pour qu’on ne vous explique pas à quoi ils ressemblent…

Il existerait environ 50 millions d’espèces dans le pays, soit deux fois le nombre d’habitants !

L’échidné à nez court

Vous l’avez peut-être déjà confondu avec un hérisson, et bien qu’il lui ressemble, ce n’en est pas un !

L’échidné à nez court vit à peu près partout en Australie (et au sud-est de la Nouvelle-Guinée). Ce petit animal si particulier a plusieurs noms. En effet, les Aborigènes lui ont donné un nom différent suivant les régions. Par exemple, les Noongars, une tribu du sud-ouest de l’Australie Occidentale l’appelle Nyingarn. Dans la région au sud-ouest d’Alice Springs, au centre de l’Australie, les Pitjantjatjaras l’appellent tjilkamata ou tjirili du mot tjiriqui qui désigne les épines de l’« herbe porc-épic ». Le mot pourrait aussi signifier « qui marche lentement » et on vous assure, il ne marche pas vite…

Le diable de Tasmanie

On connait tous le célèbre personnage Taz dans les Looney Tunes ! Et ben contrairement à ce qu’on avait pu s’imaginer, le diable de Tasmanie est tout petit. C’est un peu un mélange entre un minuscule ours et un furet à vrai dire… Il tient son nom des Colons Britanniques qui ont été si effrayés par le cri de cette petite créature nocturne, qu’ils l’ont surnommé « The Devil ». Pauvre petite bête !

Le Quokka

N’est-ce pas trop mignon ??? Toujours en train de sourire, le Quokka est certainement l’animal le plus instagramable des animaux d’Australie (connu sous le #quokkaselfie). On le trouve principalement sur l’Île de Rottnest Island, près de Perth. Il y vit souvent en petits groupes afin de se protéger, car en effet l’Homme est son principal prédateur…

Le Dingo

Mi-chien, mi-loup, personne ne s’entend vraiment sur ce que le Dingo est réellement, ni d’où il vient. Il  n’est habituellement approchable que difficilement mais on peut en apercevoir quelques fois dans l’Outback et notamment sur Fraser Island. Le Dingo n’aboie pas, son cri ressemble plutôt à celui d’un loup. Il n’est pas très aimé des touristes et pourtant il craint les Hommes également…

Il est formellement interdit de donner à manger aux Dingos qui pourraient attaquer en prenant peur !

Le Wombat

Quel étonnant petit rongeur : court sur pattes, le Wombat est doté d’une poche ventrale qui s’ouvre à l’arrière de son corps, pour éviter à son bébé d’être importuné par la poussière, les branches ou les obstacles qu’il rencontre en marchant à ras de terre. On le rencontre notamment en Tasmanie. Mais attention, il faut être assez chanceux pour le voir car il ne sort de son terrier que quelques heures pas jour. Il aime aussi bien la forêt que la montagne !

Le Koala

Eh non ! On n’avait pas oublié le Koala, on le réservait juste pour la fin…

Non le Koala n’est pas fainéant ! Mais oui il passe les trois-quarts de sa journée à dormir, à somnoler ou à ingurgiter des feuilles d’eucalyptus… L’animal doit son manque d’entrain légendaire à son régime alimentaire : l’eucalyptus contient en effet de nombreuses toxines et il se révèle très difficile à digérer. Le processus de digestion demande au koala une consommation d’énergie colossale qui l’empêche de courir allégrement d’un eucalyptus à l’autre, à la recherche d’une branche où se percher.

Surtout n’oubliez pas que ce n’est pas la Terre des Hommes. La nature et les animaux sont tout autant à leur place. Respectez nos amis les bêtes ! 😉


Rejoins-nous sur Facebook, Instagram et jette un œil à notre chaîne YouTube pour avoir un aperçu de ta prochaine destination !

A la semaine prochaine pour un nouvel article de blog !

La simplicité, même au bout du monde.

La team SydneyFacile.